Traduction kurde | Traducteur kurde | Agence de traduction kurde | Allemand-kurde | Kurde-allemand

Traductions vers et à partir du kurde par des traducteurs spécialisés dont le kurde est la langue de travail (traducteurs de langue maternelle)

Notre qualité – Votre garantie

Dès la réception de la commande et jusqu’à la livraison, notre agence de traduction travaille avec son propre logiciel de gestion de projets qui s’appuie sur les normes ISO 9002, DIN 2345 et EUATC, la norme de l'association européenne des fournisseurs de services linguistiques.

Les processus de traduction sont effectués conformément à la norme EN 15038, ce qui permet de garantir le respect de la forme et l’intégralité de la traduction.

Nos traducteurs professionnels dont le kurde est la langue de travail traduisent tous les contenus dans la langue correspondante tout en restituant fidèlement le message initial. De plus, ils adaptent avec précision les traductions au groupe cible correspondant et veillent à préserver le style et la sonorité du texte source.

Le recours à la technique moderne permet par ailleurs de réutiliser des phrases déjà validées et de contrôler l’homogénéité de la traduction de vos termes techniques. Ceci permet de garantir un style cohérent pour toutes vos traductions vers et à partir du kurde. Votre terminologie, vos remarques et vos corrections sont saisies par nos traducteurs dans des bases de données et prises en compte lors de tous les travaux en cours.

Nos domaines de spécialité : informatique, économie, droit, technologies de l’information, secteur bancaire, bâtiment, architecture, chimie, biochimie, médecine, pharmacie, marketing, communication, publicité. Assurance qualité comprise.

ConText®
Hindenburgstraße 10
55118 Mainz
Allemagne

Téléphone : +49 (6131) 55 434-0
Fax : +49 (6131) 55 434-20
E-mail : welcome(at)context-friends.de

Le kurde – Particularités et diffusion

Les langues kurdes font partie du groupe iranien du nord-ouest de la famille des langues indo-européennes et sont principalement parlées par des Kurdes dans certaines parties de l’Iran, de l’Irak, de la Syrie et de la Turquie. Les langues kurdes incluent le kurmandji, le kurde méridional et le sorani.

En général, on effectue une distinction entre les dialectes suivants : le kurde septentrional, le kurde central et le kurde méridional.

Kurde septentrional (kurmandji)

Le kurde septentrional est la langue kurde la plus répandue. Il est parlé par 8 à 10 millions de personnes environ en Turquie, en Syrie, en Irak et en Iran ainsi qu’en Arménie, au Liban et dans certaines anciennes républiques soviétiques. Depuis les années 1930, le kurmandji s’écrit principalement avec l’alphabet kurde-latin. Il traverse actuellement une phase d’évolution linguistique qui vise à faire du dialecte botani de Botan une langue standard à Cizre (Cizîr). Ce dialecte a été utilisé par Kamuran Bedirxan dans les années 1920 comme outil fondamental pour son livre sur la grammaire kurde. De nombreux emprunts turcs et arabes sont aussi remplacés par des termes kurdes issus d’autres dialectes majeurs.

Kurde central (sorani)

Le sorani (kurde central) est parlé au sud de la région autonome du Kurdistan (ou Kurdistan irakien) et dans l’Iran occidental par environ 5 millions de personnes.

Le kurde central s’écrit généralement avec l’alphabet arabe et des symboles, mais aussi de plus en plus avec l’alphabet kurde-latin. Il existe de nombreux documents rédigés dans ce dialecte.

La diffusion du dialecte est étroitement liée au règne de la dynastie des Baban à Souleimaniye. Le dynamisme économique de la ville a généralisé l’utilisation du kurde central dans la région, repoussant ainsi des langues plus anciennes comme le hawrami et le gurani. Aujourd’hui, le kurde central sert aussi de référence pour la création de nouveaux mots en kurde septentrional.

Kurde méridional (kelhuri)

Avec les deux principaux dialectes kurdes, le kurde méridional (Kelhuri) forme l’unité génétique des langues kurdes. Il est parlé dans la région ouest de l’Iran (provinces d'Ilam et de Kermanshah) et dans la région orientale du nord de l’Irak (sud de Khanaqin, Kirind et Qorwaq) par environ 3 millions de personnes. Le kurde méridional est principalement pratiqué par les Kurdes chiites.